Go to main content
 

Santé et prévention

 
Kenya, Kakuma, Frank, atteint de paralysie cérébrale, reçoit des soins de kinésithérapie au centre de réadaptation géré par HI. Kenya, Kakuma, Frank, atteint de paralysie cérébrale, reçoit des soins de kinésithérapie au centre de réadaptation géré par HI. Kenya, Kakuma, Frank, atteint de paralysie cérébrale, reçoit des soins de kinésithérapie au centre de réadaptation géré par HI. Kenya, Kakuma, Frank, atteint de paralysie cérébrale, reçoit des soins de kinésithérapie au centre de réadaptation géré par HI.

© K. Holt / HI

De l’enfance à l’âge adulte, lors des grandes phases de l’existence comme la naissance, l’adolescence et la grossesse, HI s’engage aux côtés des personnes handicapées et vulnérables pour leur assurer le droit à la santé tout au long de leur vie. 

En 2017 :

76

projets menés dans 40 pays

72 HEURES

notre temps de réponse
opérationnelle

460 344

personnes ont bénéficié
de l’aide de HI 

99%

des décès maternels et infantiles surviennent
dans les pays à faibles revenus

Notre approche de la santé

L’association définit la santé comme un état de complet bien-être physique, mental et social ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. HI se positionne comme un acteur clé dans la réalisation du troisième objectif des Objectifs du développement durable qui vise à  « permettre à tous de vivre en bonne santé et à promouvoir le bien-être de tous et à tout âge ». Elle se focalise sur les personnes handicapées et les populations vulnérables, pour leur assurer un accès à des services de santé adaptés, de qualité et de proximité.

 

Pays d'intervention

 

La représentation et l'utilisation des frontières, des noms géographiques et des données connexes figurant sur cette carte ne sont pas garanties sans erreur et n'impliquent pas l'approbation ou l'acceptation officielle par HI.

Santé maternelle et infantile, santé sexuelle et reproductive

 

La santé maternelle néonatale et infantile et la santé sexuelle et reproductive sont les priorités de HI. Pour l’association, ces disciplines font partie d’un seul et même continuum de soins qui cible les adolescents et adolescentes, les femmes et hommes en âge de procréer, les femmes enceintes et les enfants de 0 à 5 ans. 

Notre objectif est d’intégrer au sein des services de santé :
• les notions de réduction de la mortalité
• de prévention
• de détection précoce 
• de prise en charge des déficiences liées à la grossesse et à l’accouchement pour les mères et les enfants.
• Les actions de HI

Nos projets de santé maternelle néonatale et infantile assurent un suivi de grossesse efficace, la prévention des déficiences et incapacités évitables liées à une grossesse à risque ou à un accouchement prolongé, ainsi que la détection et la prise en charge dès la naissance des malformations congénitales les plus communes.

MISE EN PLACE DE FORMATIONS

Nous formons ainsi des médecins, infirmières et sages-femmes sur les liens entre la santé maternelle et infantile et les déficiences.

ACCOMPAGNEMENT PRÉNATAL ET POST-NATAL

Nous mettons en place un accompagnement prénatal et post-natal sur la détection précoce et la prise en charge des déficiences (paralysie cérébrale, piedbot, etc.) pour la mère et l’enfant. Nous appuyons l’équipement ou la réhabilitation de centres de santé. Nous venons également en appui aux autorités pour développer et intégrer les services de santé maternelle et infantile et de santé de la reproduction dans le système de santé publique local.

ACCÈS DES PERSONNES HANDICAPÉES

L’accent est également mis sur l’accès des personnes handicapées aux consultations prénatales et post-natales et aux services de santé sexuelle et reproductive. Grâce à nos projets de santé sexuelle et reproductive, les femmes handicapées ou vulnérables ont accès à des services inclusifs et de qualité. Elles reçoivent des informations essentielles qui leur permettent de se préparer de façon optimale à la grossesse et d’avoir une sexualité et une parentalité sereine. Notre action contribue ainsi à la réalisation des Objectifs de développement durable.

 

Diabètes

 

HI est engagé depuis 2006 dans la lutte contre les maladies non transmissibles telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires.

Aujourd’hui le diabète touche 425 millions de personnes*. Les trois quarts des personnes diabétiques vivent dans un pays à faibles revenus ; la moitié ne sont pas diagnostiquées, ou trop tardivement, provoquant des handicaps qui auraient pu être évités et une mortalité précoce. HI lutte contre le diabète afin de réduire les conséquences invalidantes de cette maladie, qui est la première cause d’amputation chez l’adulte et qui entraine des risques élevés d'accident vasculaire cérébral (AVC) et d’insuffisance rénale. Notre approche globale vise à intégrer la prévention, la détection précoce et la prise en charge du diabète et des maladies cardiovasculaires dans les services de santé existants. Nous intervenons aussi dans les pays à faible ou moyen revenu aux côtés des personnes diabétiques pour améliorer leur connaissance de la maladie et nous mobilisons les communautés autour de la prévention des facteurs de risques, de la promotion de styles de vie sains, du diagnostic et de la prise en charge précoce pour les personnes souffrant de complications invalidantes, comme le pied diabétique ou la rétinopathie. Avec les ministères de la santé, nous œuvrons à réduire la mortalité et les handicaps liés à ces maladies en améliorant l’accès à des services de santé de proximité, de qualité, intégrés et en contribuant au renforcement du système de santé local** par le biais de la formation continue et du renforcement de la coordination entre les différents services, y compris la réadaptation.

* Source : www.idf.org 
** Dans le cadre de la réalisation de l’Objectif de développement durable 3.4.

 

 
 

VIH/sida

 

Fin 2017, 9.4 millions de personnes vivant avec le VIH l’ignoraient* et 19.4 millions de personnes vivant avec le VIH ne bénéficiaient pas de suppression de la charge virale.
D’après l’ONUSIDA, il existe d’énormes écarts le long de la cascade de dépistage et de traitement en Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale où seulement 48 % connaissaient leur sérologie VIH et 40 % avaient accès à une thérapie antirétrovirale.

L’association est un acteur clé de la réduction de la prévalence du VIH/sida dans les pays à faibles revenus**. Elle développe des campagnes de sensibilisation pour faire changer les comportements à risque et renforcer la prévention et pour rendre les familles et les communautés inclusives.
Nos actions visent également une meilleure prise en charge et une meilleure information des personnes handicapées. En effet, alors qu’elles ont le même risque d’être infectées par le virus que la population générale, les personnes handicapées sont particulièrement vulnérables du fait de la stigmatisation et de leur exclusion des campagnes d’information et de prévention. Nous agissons ainsi pour qu’elles soient mieux prises en compte dans les politiques nationales de lutte contre le VIH/sida, ainsi que dans le système d’information sanitaire, et qu’elles aient accès aux outils d’information. Enfin, nous menons des actions de plaidoyer fortes en faisant remonter dans l’agenda international la promotion des droits des personnes handicapées et la lutte contre la discrimination.
 

* Savoir, c’est pouvoir. Connaître son statut sérologique, connaître sa charge virale. Synthèse. Genève: ONUSIDA; 2018
** En cohérence avec l’Objectif de développement durable 3.3.

 

Santé mentale et soutien psychosocial

Dans le monde, près d’une personne sur dix souffre de difficultés en lien avec la santé mentale*. Les causes sont diverses et multifactorielles : conflits, catastrophes naturelles, déplacements de populations, situations d’exclusion, enfermement dans des institutions dégradées, maladies chroniques... HI agit depuis 1991 en faveur de ces personnes dans des contextes d’urgence, de post-crise et de développement en privilégiant une approche globale et communautaire de la santé mentale.

 

Les actions de HI

 

HI agit pour prévenir et soigner la détresse psychologique et les troubles mentaux dans les contextes de crises humanitaires et de développement. Elle vise à améliorer les ressorts d’entraide au sein des communautés, garants d’une cohésion sociale protectrice pour la santé mentale des personnes**. Les interventions se déclinent au niveau des individus, de la famille, du groupe ou de la communauté, à travers des consultations psychologiques et sociales, l’animation de groupes de paroles ou de groupes à médiation thérapeutique, des activités socioculturelles et artistiques… Ces activités sont souvent intégrées à nos autres secteurs d’intervention comme la réadaptation physique et fonctionnelle ou la protection contre les violences.

 

 

Nous proposons également des dispositifs de formation, de supervision et d’analyse de la pratique à tous les intervenants du secteur. Nous ouvrons pour le respect des droits fondamentaux des personnes souffrant de détresse psychologique ou de trouble mental, et nous luttons contre toute discrimination ou stigmatisation à leur égard, et contre leur enfermement dans des institutions. Dans un souci de qualité et la pérennité de nos actions nous mobilisons toutes les parties prenantes (société civile, prestataires de services, organisations internationales et représentants des autorités locales) pour développer des stratégies durables qui répondent au mieux aux besoins exprimés par les populations.

* OMS, Atlas sur la santé mentale dans le monde, WHO, 2014.
** HI prend les Objectifs de développement durable comme cadre de référence

 
 

Sécurité routière

 

Les accidents de la route sont la 8e cause de décès dans le monde. Si rien n’est fait, ils passeront en 5e position d’ici 2030. Près de 3 500 personnes meurent chaque jour sur les routes, des dizaines de millions sont blessées. Nombre d’entre elles souffrent de séquelles invalidantes telles que des paralysies ou des amputations.
Ce fléau aux conséquences croissantes représente un problème de santé publique majeur. Pourtant, la sécurité routière ne reçoit pas suffisamment d’attention à l’échelle nationale et internationale par manque de sensibilisation et d’information sur le coût économique, sanitaire et social des accidents. Forte de 15 années d’expérience dans le domaine de la prévention routière, HI développe des actions en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud et s’implique dans le développement et la mise en œuvre de plans d’actions nationaux de lutte contre l’insécurité routière. Nous jouons également un rôle actif de coordination ou de support dans le renforcement des connaissances, l’éducation et la sensibilisation du grand public, mais aussi les interventions de première urgence sur le lieu des accidents.

 

Photos: © C. Fohlen / HI - © J-J. Bernard / HI - © K. Vadino / HI

 
Icone logo Handicap International Humanité & Inclusion Icone logo Handicap International Humanité & Inclusion Icone logo Handicap International Humanité & Inclusion Icone logo Handicap International Humanité & Inclusion

HI est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

Là où sévissent les conflits, les catastrophes naturelles, la pauvreté et l’exclusion, nous travaillons aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables pour améliorer leurs conditions de vie.

SUIVEZ-NOUS SUR
LES RESEAUX SOCIAUX

SUIVEZ-NOUS
SUR LES
RESEAUX SOCIAUX