Goto main content

Nos ambassadeurs

Au cours de l’histoire de HI, de nombreuses personnalités se sont attachées à soutenir ses actions et à relayer ses combats. Artistes, photographes, sportifs… Ils mettent leur notoriété au service des causes portées par l’association.

Bangladesh, HI mène une intervention d'urgence dans les camps de réfugiés Rohingyas. Les équipes mobiles identifient les personnes blessées et proposent des soins de réadaptation. Bangladesh, HI mène une intervention d'urgence dans les camps de réfugiés Rohingyas. Les équipes mobiles identifient les personnes blessées et proposent des soins de réadaptation. Bangladesh, HI mène une intervention d'urgence dans les camps de réfugiés Rohingyas. Les équipes mobiles identifient les personnes blessées et proposent des soins de réadaptation. Bangladesh, HI mène une intervention d'urgence dans les camps de réfugiés Rohingyas. Les équipes mobiles identifient les personnes blessées et proposent des soins de réadaptation.
 

Nos ambassadeurs
 

Dans les pays de nos associations nationales, des personnalités soutiennent les combats de HI.

Parmi eux, on compte par exemple la pilote américaine Jessica Cox, première pilote d’avion au monde dépourvue de bras, ou le militant sud-africain des droits des personnes handicapées et des droits de la personne Eddie Ndopu. En Suisse, nous bénéficions également du soutien de Celine van Till, athlète suisse en situation de handicap, ainsi que de la violoniste Rachel Kolly d’Alba et de Christa Rigozzi, ancienne Miss Suisse. Le mannequin allemand Mario Galla et l'actrice Ulrike Folkerts s’engagent également aux côtés de HI. Au Canada, l’acteur Anthony Lemke et la chanteuse Diane Tell mettent eux aussi leur notoriété au service des causes soutenues par HI. Tout comme, en Belgique, Sa Majesté la reine Mathilde de Belgique et la chanteuse Axelle Red.

 
 

Nos fondateurs

 

A sa création en 1982, HI était une petite association locale. Au début des années 80, à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande, les besoins étaient immenses. C’est ainsi que s’est dessinée la volonté de créer une association dédiée à l’appareillage des refugiés cambodgiens pour deux médecins : Jean-Baptiste Richardier et Claude Simonnot. Ils étaient assistés de leurs compagnes respectives, Marie et Marie-Eve, et d’un ami ingénieur, Yves Gaumeton.

Aujourd’hui, ces fondateurs demeurent des figures importantes pour l’association, témoins de la révolte originelle qui a entraîné la création de HI.

 
 
 

Gniep continue de témoigner

 

A l’âge de dix ans, Gniep, Amélie Smoeun a été victime d'une mine antipersonnel à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande. A la suite de dix-sept opérations, sa jambe n’a pas pu être sauvée. C’était au début des années 80 et Gniep a ainsi été l'une des premières personnes appareillées par HI.

Aujourd'hui infirmière auprès de personnes handicapées, elle est mère d'une jeune fille et vit en France. Elle s’engage régulièrement dans des actions de mobilisation aux côtés de HI pour continuer de témoigner.

 

Photos : © A. De Wildenberg - © A. Fournier / HI